De nos jours, beaucoup d’entrepreneur.es lancent des projets avec des valeurs fortes, qu’elles soient sociétales et/ou écologiques. Un des challenges qui se pose est de maintenir ces valeurs tout en opérant une croissance réussie.

Nous avons eu le plaisir de discuter entrepreneuriat, valeurs et défis avec Nora, fondatrice de Sample Slow Jewelry et avec Giles Daoust, CEO de Daoust, notre ami et partenaire.

Nora, à travers ton entreprise, tu promeus des valeurs fortes et impactantes ; l'artisanat, le partage du savoir-faire, une production locale, des bijoux intemporels pour encourager le slow fashion, ... Pourquoi est-ce si important pour toi de transmettre et de véhiculer ces valeurs ?

Non seulement, ce sont mes valeurs profondes mais je pense aussi qu’elles sont celles de notre génération. Pour moi c’est un peu le rôle des dirigeants d’entreprise et à mon échelle, des jeunes entrepreneur.es, de porter ces valeurs-là. Je pense qu’aujourd’hui, une entreprise qui ne partage pas ces valeurs, sera mal accueillie par le marché.

Giles, chez Daoust aussi, vous accordez une grande importance aux valeurs sociétales et écologiques. Qu'est-ce qui a été mis en place pour faire perdurer ces valeurs malgré une forte croissance ?

Quand j’ai rejoint l’entreprise Daoust en 2010, mon défi, en tant que repreneur, était de structurer une entreprise familiale, une PME, et d’en faire une plus grande entreprise tout en gardant ces valeurs-là. C’est comme ça que nous avons créé les chartes « Welcome to the Family » et « We Love solutions ». Cela a permis de clairement définir les valeurs et que tous les clients et travailleurs s’identifient à cette culture d’entreprise.

Nora, tu t'es lancée dans un marché très concurrentiel. Est-ce que cela a été un frein pour toi au début ?

Nous savons tous que la bijouterie est un secteur très concurrentiel. Au début, je me suis lancée sans fond derrière, sans budget publicitaire et donc ma visibilité a été assez réduite. J’ai bénéficié du bouche-à-oreille et des réseaux sociaux. J’ai mis beaucoup de temps à me faire connaitre mais je voyais une traction des clientes. Mais ce n’était pas assez. Je ne savais pas si c’était une question de patience et que la marque finirait par plaire ou si c’était quelque chose de manquant par rapport aux concurrents. C’est finalement quand j’ai décidé de lancer les ateliers pour fabriquer son propre bijou que j’ai pu constater un switch, un gros step. J’ai compris qu’il fallait un élément fort pour se différencier de la concurrence. Au début ce n’est pas facile mais une fois que tu trouves l’élément qui peut te différencier, tu prends ta place sur le marché.

Giles, comment Daoust s'est-elle différenciée de la concurrence ?

Quand je suis arrivé chez Daoust, il y a 10 ans, la culture d’entreprise était représentée par mon père à travers sa personnalité et sa carrière. Cependant, le modèle PME commençait à craquer puisque ça devenait une grande entreprise. J’ai donc compris que mon rôle était de créer une communication qui allait reprendre les valeurs que mon père avait mise en place mais en les marketant un petit peu et en mettant en place une communication bien claire (visuels, branding, formations, etc.). Je pense que c’est ça qui fait notre différence par rapport aux concurrents. Notre culture est unique.

Selon moi, le défi, que ce soit pour une grande entreprise ou une start-up, est que toutes les valeurs portées par le.la fondateur.trice, se retrouvent bien dans les politiques RH et le marketing. Pour que les clients puissent directement s’identifier.

Nora, trois de tes valeurs sont l'artisanat, le local et le slow fashion. Des valeurs que tu souhaites faire perpétuer tout au long de l'évolution de ta marque, de ton business. Comment comptes-tu faire évoluer ton business sans dénaturer ces valeurs ?

Le principal est de toujours garder la mission en tête et donc de toujours y retourner dès que je dois envisager un développement. Cela va principalement passer par le recrutement, il faudra que mes futur.es collaborateur.trices partagent mes valeurs. J’ai conscience qu’aujourd’hui, je suis encore à petite échelle et je peux donc gérer le volume et fabriquer moi-même. Le but est d’évoluer et le jour où je verrai que je ne peux plus gérer, j’engagerai d’autres artisans. La vision long terme c’est de faire une chaine de boutiques-ateliers. L’objectif étant de pouvoir promouvoir l’artisanat et le local en démultipliant mon business model.

Giles, quelle est ton expérience vis-à-vis du recrutement ?

Dans toute croissance, quel que soit le secteur et la taille de la boite, une entreprise c’est avant tout une machine humaine. Ce sont les humains qui vont définir ce qu’est l’entreprise et comment elle se développe. Chez Daoust, on recrute sur base de nos chartes « Welcome to the Family » et « We Love Solutions ». Ce sont nos grilles d’évaluation (pour des jobs en interne). On se pose la question de savoir si le.la candidat.e portera en lui.elle les valeurs familiales, humaines, sociétales, diversité, écologiques, etc. D’un autre côté, on se demande si il.elle a l’esprit d’entreprendre et d’innovation. Il faut trouver le bon équilibre dans les équipes.

Je conseille toujours de recruter sur base des valeurs. Il faut donc bien les définir en amont pour qu’elles soient claires pour les gens. Pour moi, ça fait vraiment le succès d’une start-up. On reste dans de l’humain et il faut s’entourer de gens qui portent nos valeurs et qui les partagent.

Dans ton cas Nora, il s’agit de bien communiquer vers l’extérieur ce que tu recherches de sorte que les gens qui ne s’y identifient pas, ne postulent pas.

Je te conseille aussi de rencontrer un maximum de candidats. Quand tu es jeune et que tu viens de te lancer, tu ne sais pas savoir exactement ce que tu recherches, c’est beaucoup du feeling. Et tu ne sais pas avoir un feeling par rapport à un recrutement tant que tu n’as pas vu 10 candidats.

A propos de Daoust

Une Entreprise familiale belge aux valeurs fortes.

Daoust est une entreprise de ressources humaines belge de 3ème génération. Fondée par Albert Daoust en 1954, elle est dirigée par Jean-Claude Daoust pendant plus de 30 ans, à qui succède son fils Giles Daoust en 2015. Valeurs, vision d’avenir et continuité caractérisent cette transmission réussie qui s’articule autour des plans « Welcome to the Family! » et « We Love Solutions! ».

En 2019, Daoust fêtait ses 65 ans ! L’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 250 millions €, met au travail 9.300 équivalents temps plein, à travers un réseau de plus de 55 JobCenters.

En 2020 et 2021, Daoust est certifiée Top Employer lors de la cérémonie officielle de Top Employers Institute à Bruxelles, reconnaissant l’excellence des pratiques RH mises en place pour ses salariés.

En février 2021, Daoust s’est vue remettre par les rédactions du Trends et du Trends Tendance, le prix prestigieux de Super Gazelle de Bruxelles 2021. Un prix attribué à l’entreprise qui a connu la plus belle croissance ces 20 dernières années.

« Ceci est avant tout le résultat des efforts de toutes nos équipes, passées et présentes (et futures !) qui travaillent jour après jour au service de nos travailleurs et de nos clients. »

La famille Daoust continue de s’agrandir… mais elle garde sa personnalité !

Giles Daoust, partenaire Start.LAB

Un tout grand merci à Giles qui vous met à disposition son nouveau livre gratuitement : Workaholic – 100 conseils pour les (jeunes) entrepreneurs qui veulent travailleur mieux. Vous pouvez le contacter ici pour recevoir votre livre.

A propos de Sample Slow Jewelry

Sample Slow Jewelry est une marque de bijoux fondée par Nora d’Ursel en 2018. Elle se démarque par les ateliers « Je fabrique ma bague », des ateliers d’initiation à la bijouterie où chaque client.e expérimente plusieurs techniques de bijouterie et réalise sa propre bague.

A travers son entreprise, Nora décide d’apporter sa pierre à l’édifice pour repenser/améliorer notre société actuelle en proposant une marque qui se veut slow pour aller à l’encontre de la Fast Fashion et de la surconsommation.

 

Tous ses bijoux sont fabriqués de manière artisanale et locale dans deux ateliers à Bruxelles et sont pensés et réalisés pour durer dans le temps grâce à des matières nobles telles que l’argent 925, le vermeil ou encore l’or 18k. Outre les matières premières, ces bijoux sont aussi intemporels par leur design épuré.

Nora s’est lancée en 2018 et en 3 ans, elle compte déjà quelques réussites à son actif, notamment le lancement de son eshop mais aussi l’ouverture d’un super pop-up store qu’elle a fait en décembre dernier. Un pop-up qui lui a permis d’acquérir plus de visibilité et de rencontrer de nouvelles.eaux client.e.s, mais qui a aussi ouvert les portes sur des collaborations, notamment avec Pollen Atelier. Depuis fin 2020, c’est avec fierté que Nora vit de sa passion.

Vous aussi, vous souhaitez lancer votre start-up? n’hésitez pas à postuler au Start.LAB.